2 Avril 2021
Nicolas Miller immortalise la face cachée, sombre de New York
Nicolas Miller immortalise la face cachée, sombre de New York

Nicolas Miller immortalise la face sombre de New York

📸 Photo

Le photographe français Nicolas Miller nous montre la face cachée de New York en transformant ses rues en décors de films noirs. 

Nicolas Miller s’est installé à New York en 2018. Ce français a commencé à photographier les rues de la Grosse Pomme quelques mois après son installation. Loin de la carte postale, les photos de Nicolas Miller

. Les endroits qui attirent les familles et les touristes prennent un air plus sombre, presque dangereux. 

de nuit, sous une pluie abondante, sous la neige ou dans un brouillard profond. Vidées de la foule qui bat le pavé la journée, les rues de New York prennent des airs inquiétants, qui rappellent au Français les films noirs dont il est fan. “Je suis un grand fan du genre néo-noir, notamment des films ayant lieu dans le New York sombre et sale des années 1970 et 1980. C’est cette ambiance que j’essaie de retranscrire dans mes photos. Parmi mes références, se trouvent des films comme ‘Taxi Driver’, ‘King of New York’, ‘The French Connection’ ou, plus récemment, la saga des ‘John Wick’ et ‘Joker’. Sans oublier les ‘Blade Runner’, dont la cinématographie a eu une influence majeure sur mon style, notamment sur la façon dont je traite les couleurs”.

Parce qu’au milieu de la noirceur, on trouve certaines couleurs qui apportent du contraste, de la vie aux clichés. Les feux tricolores, lampadaires et phrases de voiture apportent un certain réconfort aux personnages qui traversent les photos. La présence de ces silhouettes permet de montrer “la solitude ressentie par beaucoup de gens malgré le fait qu’ils vivent dans des villes peuplées de millions d’autres personnes”.