2 Décembre 2020
ClearSpace

Une pince géante pour nettoyer les débris spatiaux 🛰

🛰 Espace

L’Agence spatiale européenne (ESA) prévoit de mettre en orbite une énorme pince chargée de nettoyer les déchets qui polluent l’orbite de la Terre.

Il y a actuellement environ 2800 satellites actifs en orbite autour de la Terre. Mais ce n’est qu’une toute petite partie des objets en orbite autour de notre planète. On compte environ 3000 satellites morts et pas moins de 900 000 débris de moins de 10 centimètres.  En plus de polluer l’espace, ces déchets peuvent être extrêmement dangereux s’ils entrent en collision avec des satellites. On estime que depuis le début de la “conquête spatiale” dans les années 1960, 500 explosions ont eu lieu à cause de ces débris

Une mission confiée à une start-up suisse 

Pour nettoyer l’espace de ces déchets, l’ESA prévoit de

. Celle-ci ramènera les débris dans l’atmosphère qui les brûlera. C’est la première initiative mondiale de ce genre. Pour mener à bien ce projet, l’ESA a signé un contrat de 100 millions de dollars avec la start-up suisse ClearSpace SA. Si le plan est conçu depuis 2019, le contrat n’a officiellement été signé que . Selon Eric Morel de Westgayer, chargé de l’industrie et des achats de l’ESA, c’est la première fois qu’un tel contrat est confié à une petite start-up

La première cible de

“ClearSpace-1” est un VESPA (Vega Secondary Playload Adapter), en orbite autour de la Terre depuis 2013. Il avait servi à lancer une fusée ESA Vega. Le VESPA a la taille d’un petit satellite. Il pèse 112 kg. Actuellement il se situe à 800 km de la Terre. Pour s’en débarrasser, ClearSpace SA doit construire un satellite nettoyeur de 500 kg. Celui-ci devra, dans un premier temps, évaluer la vitesse de ce déchet. L’étape suivante est d’attraper VESPA entre ses quatre bras articulés pour le désorbiter. Une fois dans l’atmosphère, VESPA se désintégrera. ClearSpace SA espère pouvoir lancer sa première mission en 2025.