5 Décembre 2020
Un cahier de coloriage pour lutter contre le Coronavirus
Un cahier de coloriage pour lutter contre le Coronavirus

🖍 Un cahier de coloriage pour lutter contre le Covid-19

🎓 Éducation

Marylène Owona a créé un livret de coloriage pour aider les enfants camerounais à comprendre les enjeux de la pandémie

Un carnet de coloriages pour éduquer les jeunes enfants au Covid-19, l’initiative peut paraître surprenante. C’est pourtant la nouvelle approche éducative qui se développe au Cameroun. L’objectif est de faire des enfants de véritables acteurs dans la lutte contre la pandémie et plus de simples spectateurs. 

Le Coronavirus a fait 437 décès au Cameroun. 24 022 personnes ont été touchées selon les chiffres du  ministère de la santé publique communiqués le 27 novembre. Lorsque les premiers cas sont apparus à la mi-mars, le gouvernement a annoncé la fermeture des frontières, ainsi que celle des établissements scolaires. 

C’est dans ce contexte que Marylène Owona, à l’origine du magazine Ma Famille,  a créé ce livret de coloriage. Mère de deux enfants, elle s’est rendu compte que sa fille Ayo, alors âgée de 2 ans, ne comprenait pas pourquoi il était interdit de s’embrasser, de sortir de la maison ou de jouer avec les autres enfants.

et de lui faire accepter les gestes barrières. Avec une illustratrice, elle décide de concevoir ce carnet de coloriage. 

Faire des enfants des acteurs de la lutte contre le Covid-19

Elles mettent au point le livret Fight Covid Cameroon, le livret de coloriage des super héros contre le Covid 19. Le but est de faire vivre aux enfants une aventure, en les mettant en scène comme des héros combattant le virus. Pour cela, ils doivent

Le 28 mars, Marylène Owona met en ligne une version gratuite du livret, qui intègre de l’audio en français, anglais, en douala et ewondo (langues locales camerounaises) et en wolof (langue locale sénégalaise). Plus de 2500 parents le téléchargent à travers le monde. En juin, une version physique sort. Une centaine de familles et d’écoles le commande, accompagné du “kit des kids” (avec de la peinture, de la colle, des bâtonnets en bois et mousse). 

Le projet a remporté deux prix, celui de la Banque africaine du développement (BAD), et celui de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT).