13 Janvier 2021
Ce robot trieur de déchets deux fois plus rapide qu’un humain pourrait changer le monde

🤖 Ce robot trieur de déchets, deux fois plus rapide qu’un humain, pourrait changer le monde

🤖 Robotique

, une entreprise de recyclage robotique basée aux Etat-Unis, parie sur son robot de tri intelligent, capable de trier deux fois plus rapidement qu’un humain pour améliorer le tri des déchets et réduire les gaz à effet de serre.

Fondée en 2014 par , AMP Robotics a conçu un robot trieur intelligent très performant qui embarque des technologies alliant et (machine learning). Doté de trois bras, il peut analyser et trier jusqu’à 80 articles par minute – soit deux fois plus qu’un trieur humain. Il reconnait un nombre illimité et croissant de matériaux recyclables et les envoie vers le bon bac de tri avec une précision ultime.


Des robots araignées et des technologies de pointe…

Dans la plupart des recycleries, le travail nécessaire pour trier les tonnes de déchets qui arrivent chaque jour est souvent très éreintant et couteux. C’est ce double problème que veut résoudre AMP Robotics avec ses technologies de pointe.

Elles se composent de deux parties principales : AMP Neuron – le cerveau et les yeux de la machine – et AMP Cortex – le corps et les mains. La vision artificielle, utilise les mêmes technologies que celles utilisées par les voitures autonomes pour « voir » la route. L’AMP Neuron quant à lui « regarde » d’abord les déchets arriver et apprend à analyser rapidement le type de matériau du déchet afin de prendre une décision sur ce qu’il doit faire ensuite. C’est à dire, soit faire appel à son bras à ventouse pour le ramasser, soit le laisser passer. Chaque fois qu’AMP Neuron trie correctement un nouveau déchet, il apprend à mieux faire son travail pour la suite.

Depuis 2017 AMP Robotics a déjà vendu ou loué une centaine de robots. En avril 2020, elle avance que ses technologies ont déjà permis de réduire d’un demi-million de tonnes les émissions de gaz à effet de serre liées aux déchets et affirme permettre de réduire de 70 % les coûts des centres de recyclage (coût d’un robot en moyenne : 6 000 dollars par mois).


…qui pourraient changer le monde.

Lorsque Horowitz a commencé à se pencher sur ces questions de tri des déchets, il a immédiatement vu une opportunité dans les solutions robotiques. « Chaque année dans le monde, plus de 200 milliards de dollars de matériaux recyclables ne sont pas récupérés » , explique t’il. Ainsi pour le tri, « l’automatisation basée sur l’IA permet de récupérer efficacement plus de matériaux, ce qui augmente les taux de recyclage et réduit l’impact humain sur l’environnement.»

En accélérant le processus de tri des matériaux recyclables, AMP Robotics espère augmenter la quantité totale de matériaux recyclables et réutilisables. Ce qui permettrait des réductions importantes, en tonnes d’émissions de gaz a effet de serre, provenant de ces matériaux qui s’accumulent dans les décharges. Ces technologies pourraient jouer un rôle clé dans la fabrication de produits recyclables et ainsi contribuer à créer un monde sans déchets (ou, du moins, sans déchets recyclables).

Mais si cette vision « écologique » est louable, il faut tout de même rester vigilant quant au coût humain de telles innovations rappelle

et s’assurer que les emplois créés ou déplacés ne le seront pas uniquement pour les roboticiens et autres ingénieurs. Et s’assurer qu’ils seront aussi intéressants pour ceux qui triaient les déchets à l’origine.