24 Mai 2022
Image issu du projet Feel what we feel
Image issu du projet Feel what we feel

Feel what we feel, quand la guerre s’installe

📸 Photo

Pour sensibiliser à la guerre en Ukraine, deux agences canadiennes ont lancé “Feel what we feel”. Le site représente les villes mondiales si elles étaient en guerre. 

On ne vous l’apprend pas, l’armée russe a envahi l’Ukraine le 24 février dernier. Depuis les combats n’ont cessé de s’intensifier, plongeant le pays dans le chaos. Le Président Zelensky n’a cessé depuis de demander de l’aide aux autres Etats, notamment ceux de l’OTAN. 

Le 15 mars, il s’est adressé au Parlement canadien. Il a raconté pendant une dizaine de minutes aux députés et sénateurs canadiens la réalité de la guerre : les bombardements, les incendies dans les centrales nucléaires, les coupures d’eau, d’électricité, la faim, la peur. Il leur a lancé : “Je voudrais que vous ressentiez ce que nous ressentons”

Deux agences de publicité canadiennes ont pris au mot le Président ukrainien. Elles ont lancé l’initiative “Feel what we feel”, en français : Ressentez ce que nous ressentons. 

Des images de chaos 

Les agences canadiennes Tank Worldwide et Grey Canada ont créé un site Internet montrant des images de villes mondiales sous le prisme de la guerre. On découvre ainsi Times Square sous les décombres, la tour du CN à Toronto attaquée, le stade olympique de Montréal sans ses anneaux , etc. Des villes dévastées par les bombardements

Pour rendre l’expérience plus immersive, les piétons peuvent utiliser un QR code. Il leur donnera accès à des scènes animées sur les panneaux d’affichage numériques des arrêts de transport en commun

L’objectif de cette campagne est de sensibiliser le monde entier à ce que subissent les ukrainiens depuis plusieurs mois. “Feel what we feel” permet également de recueillir des dons. Ils seront remis à Razom, un organisme américain qui envoie notamment du matériel médical en Ukraine depuis 2014.