25 Octobre 2021
En Corée, des scientifiques dévoilent une peau artificielle semblable à celle du caméléon

Des scientifiques dévoilent une peau artificielle semblable à celle du caméléon

🤖 Robotique

Des chercheurs coréens ont mis au point une peau qui agit comme celle d’un caméléon. A la chaleur elle change de couleur et de motifs comme l’animal. 

Des chercheurs de l’université nationale de Séoul ont récemment fait la démonstration d’une nouvelle technologie. Il s’agit d’une peau placée sur un robot caméléon. Elle est capable de

de façon quasi instantanée. 

Cette peau flexible de moins de cent micromètres d’épaisseur est plus fine qu’un cheveu humain. L’appareil est composé de sept éléments articulés de la tête à la queue. Il est recouvert de trois couches de matériaux qui forment cette peau artificielle d’écrans souples. Elle renferme une encre à cristaux liquides thermochromiques. Chez les caméléons, l’apparence change grâce à la contraction de certains muscles qui agissent sur des nanocristaux. Pour le robot,

qui permet de changer la couleur. 

Le Dr Ko, auteur principal de l’étude, explique : “Les informations de couleur détectées par les capteurs sont transférées à un microprocesseur, puis à des éléments chauffants à nanofils d’argent. Une fois que les éléments chauffants atteignent une certaine température, la couche de cristaux liquides change de couleur”. Les chercheurs ont aussi ajouté des couches supplémentaires de nanofils de formes simples comme des points, des lignes ou encore des carrés. Cela permet à la peau de produire des motifs complexes. 

Selon l’équipe, il faudra améliorer certains paramètres car l’appareil n’est pas capable de se transformer aussi vite qu’un véritable caméléon. De plus, il ne fonctionne que lorsque la température est comprise entre 25,5°C et 36°C. 

De nouvelles applications potentielles 

Un tel matériau pourrait être utile aux militaires en leur fournissant un camouflage adaptatif. Mais il pourrait également servir dans d’autres domaines comme l’architecture, l’art ou encore l’automobile. Cette peau “pourrait être appliquée sur des véhicules ou des bâtiments à des fins esthétiques, servir de base aux futures technologies d’affichage et également être utilisée dans le milieu de la couture”.