27 Août 2020
Des masques chirurgicaux usagés recyclés en visières plastique

Des masques usagés recyclés en visières plastique

♻️ Écologie

La société française Plaxtil a mis au point un processus de recyclage en matière plastique des masques chirurgicaux utilisés pendant la pandémie de Covid-19.

Fabriqués à partir de microfibres de polypropylène, une matière plastique, les masques chirurgicaux ne sont pas biodégradables. Alors, comment réduire l’impact écologique de ces masques usagés qui aujourd’hui se retrouvent dans la nature ou sont incinérés ? La

, basée à Châtellerault, a mis en place une qui transforme ces masques en visières plastique de protection.

“À l’origine, nous avons sollicité les pharmacies du Grand Châtellerault car cela nous semblait logique, raconte Olivier Civil, co-fondateur de l’entreprise, à We Demain. Ensuite, des grandes surfaces, des commerces et des cabinets médicaux ont souhaité participer à l’opération.”

Plaxtil croule sous les demandes

Grâce à la multiplication de ces points de collecte, la société Plaxtil a déjà recyclé plus de 50 000 masques depuis la fin du mois de juin. Cette idée n’est pas nouvelle pour cette société de la Vienne. L’entreprise qui s’affiche, circulaire, écologique et solidaire, est en effet spécialisée dans le recyclage. Elle a même inventé un procédé permettant de transformer les textiles en un matériau plastique, « le Plaxtil », qui est lui-aussi recyclable !

Depuis fin juillet, la société indique crouler sous les demandes et ne pas pouvoir répondre à toutes les sollicitations. “Nous sommes en contact avec les pouvoirs publics pour mettre en place une filière nationale de recyclage des masques. Parallèlement, nous étudions plusieurs possibilités pour amplifier notre offre auprès des entreprises et des collectivités.”