31 Mars 2021
Einride veut révolutionner le transport routier avec ses camions autonomes et électriques

Révolutionner le transport routier avec des camions autonomes et électriques

🚘 Transports

La société suédoise Einride développe des camions de livraison autonomes et électriques. Objectifs : repenser le fret routier et réduire son impact environnemental. 

Après les véhicules personnels et

, ce sont les camions autonomes qui font leur arrivée sur nos routes. Depuis 2016, travaille sur des véhicules de livraison autonomes à propulsion électrique. Ils utilisent l’IA pour planifier des itinéraires en direct et pour le suivi logistique. Les trois cofondateurs, Linnéa Kornehed, Filip Lilja et Robert Falck ont décidé de faire front commun pour moderniser l’industrie du fret. Le fret routier est responsable de 7% des émissions mondiales de CO2. Il consomme chaque année plus de 5 millions de barils de pétrole. Einrid espère pouvoir changer les choses avec ses camions électriques et autonomes. 

Des véhicules de livraison entièrement autonomes 

La société a mené une phase de tests concluants de ses véhicules entre fin février et début mars sur les routes suédoises. Depuis, cinq unités de l’Einride-Pod (anciennement T-Pod) circulent sur route en conditions réelles. Ils vont effectuer des livraisons quotidiennes sur un trajet de 324 km et transporter en moyenne 104 palettes vers les magasins du groupe Lidl, dans les environs de Stockholm. La société s’appuie aussi sur la plateforme “Freight Mobility” qui collecte les données relatives aux trnasports dans le but d’optimiser automatiquement les trajets des véhicules. Elle assure la communication entre les camions et les opérateurs à distance. 

Il y a quatre modèles de camions. Ils sont chacun accrédités à rouler dans différentes zones. Ils peuvent rouler jusqu’à 85 km/h et ont une autonomie comprise entre 130 et 180 km. Le plus petit, le drone, n’a ni cabine, ni volant, ni pédale, ni même de pare-brise ou de rétroviseur extérieur. 

La société Eirnride espère que ses véhicules seront utilisés dans 40% du fret routier suédois d’ici à 2035. Cela réduirait les émissions de gaz à effet de serre suédoises d’un équivalent de 40%. Elle prévoit de s’étendre au reste de l’Europe et aux Etats-Unis.