briefstory
briefstory
Tech · innovation

🚎 Supraways développe sa navette aérienne à Lyon

VĂ©hicule du futur rapide et Ă©cologique : la navette aĂ©rienne imaginĂ©e par Supraways attire dĂ©jĂ  les grandes villes Ă©trangères. Ses concepteurs veulent d’abord l’implanter lĂ  oĂą elle est nĂ©e, Ă  Lyon. Les vĂ©hicules aĂ©riens sont sur le point de se concrĂ©tiser dans le RhĂ´ne. Supraways y travaille depuis six ans. L’entreprise lyonnaise dĂ©veloppe une navette autonome de 7 Ă  9 places, Ă  propulsion Ă©lectrique. Elle sera portĂ©e par une infrastructure aĂ©rienne qui enjambe l’espace public. L’énergie Ă©lectrique est non polluante, le vĂ©hicule s’autoguide, il n'y a donc pas besoin de conducteur. Les rails restent toujours propres, protĂ©gĂ©s des feuilles mortes, des dĂ©chets car ils sont situĂ©s en hauteur.   

Les navettes transportent du fret en heures creuses

Un système de transport Ă  la demande, rapide (50 km/h en urbain, 100 km/h en interurbain) et fiable. Claude Escala, prĂ©sident et fondateur de Supraways, met en avant les coĂ»ts rĂ©duits d’un tel projet. En heures creuses, un mode de transport en commun revient cher, en Ă©nergie et en personnel. Supraways a trouvĂ© la parade : « Les cabines tourneront toujours en heures creuses, mais pour transporter du fret. » Un moyen d'exploiter au mieux les heures oĂą il y a peu de passagers.   

Des zones congestionnĂ©es ou abandonnĂ©es 

Reste Ă  savoir oĂą implanter ce rail perchĂ© Ă  6 m de hauteur. En France, 7 000 km de voies ferrĂ©es dĂ©saffectĂ©es, des zones industrielles, pourraient accueillir ces infrastructures. La navette est conçue pour s'intĂ©grer dans un espace urbain et mĂŞme le long des autoroutes. Supraways intĂ©resse beaucoup Ă  l’étranger. Les deux tiers du monde ont besoin d’un système de transport rapide et accessible financièrement. L’entreprise veut nĂ©anmoins s’implanter en France. Le financement que la rĂ©gion Auvergne-RhĂ´ne-Alpes vient de leur accorder sera le dĂ©clencheur.