briefstory
briefstory
Société · impact

👕 "Passe la seconde" allie Ă©cologie et humanitaire

Publié par
Author Image
Christelle Crouet

Combiner Ă©cologie et projet humanitaire, c’est la voie empruntĂ©e depuis 2019 par l’association “Passe la seconde” fondĂ©e par deux jeunes femmes, Gerthy N’Toutoume et Marine Bourgeois.

Tout commence par un constat personnel. L’industrie de la mode est trĂšs polluante, les placards dĂ©bordent mais les vĂȘtements sont difficilement recyclĂ©s. Marine Bourgeois, 25 ans, se tourne alors vers l’économie circulaire avec la seconde main. Une initiative Ă  l’impact Ă©cologique positif et une bonne maniĂšre de financer des projets humanitaires. Pour ce faire, elle s’associe avec une camarade d’école Gerthy N’Toutoune, 24 ans, et crĂ©ent en aoĂ»t 2019 l’association “Passe la seconde”.

L’association rĂ©cupĂšre des vĂȘtements grĂące Ă  des appels aux dons sur Instagram ou grĂące au bouche Ă  oreille. Ils sont ensuite triĂ©s et retouchĂ©s, si besoin, par Valentine, l’une des bĂ©nĂ©voles. Une partie est vendue Ă  des friperies comme Resap ou Later, une autre est vendue sur Vinted ou lors de vide-dressings, que le Covid a rendu pratiquement impossibles. Les vĂȘtements chauds sont eux distribuĂ©s lors de maraudes principalement Ă  Paris. Les deux jeunes femmes se sont associĂ©es avec les structures La Cloche et La Base. “Des fois, il n’y a pas de distribution de vĂȘtements, explique Marine, mais ça nous permet de savoir exactement ce dont ils ont besoin et de ne pas les encombrer inutilement”.

Envoi de vĂȘtements pour enfants au Gabon

Avec l’argent gĂ©nĂ©rĂ© par la vente des vĂȘtements, Passe la seconde finance certains projets comme Tombo et Nabo. Il s'agit d'une sĂ©rie animĂ©e, en cours de rĂ©alisation, qui raconte l’histoire de jumeaux, un blanc et un noir, en Afrique. ImaginĂ© et Ă©crit par Christian Bassong, le beau-pĂšre de Gerthy, ce dessin animĂ© lutte contre les idĂ©es reçues et aborde la notion de non-violence. “On essaie de l’accompagner au mieux, que ce soit par l’écriture, la musique, mais surtout par le financement des dessinateurs” : nous prĂ©cise Gerthy.

Autre projet financĂ© par la vente de ces habits de seconde main, l’envoi au Gabon de vĂȘtements pour enfants (jusqu’à 14 ans). Gerthy est nĂ©e au Gabon oĂč sa mĂšre a fondĂ© l’association Gabon en tĂȘte. Passe la seconde s’y est donc associĂ©e, avec Rayon d’espoir et d’amour (REA), pour apporter aux orphelinats gabonais et camerounais des vĂȘtements pour enfants. Les deux jeunes femmes espĂšrent maintenant pouvoir Ă©tendre cette distribution de vĂȘtements Ă  d’autres pays d’Afrique.

Partagez cet article