briefstory
briefstory
Société · impact

🧱 Transformer la pollution en tuiles de construction

Carbon Craft Design, une startup indienne fabrique des tuiles de construction Ă  partir de carbone rejetĂ© par les industries. 

L’Inde est l’un des pays les plus polluĂ©s au monde. Sa pollution atmosphĂ©rique tue plus d’un million de personnes chaque annĂ©e. L’air enveloppant les villes indiennes contient souvent des niveaux dangereusement Ă©levĂ©s de PM2,5, des particules fines qui sont en partie responsables de maladies pulmonaires et cardiaques. Elles peuvent Ă©galement altĂ©rer les fonctions cognitives et immunitaires. 

Ces PM2,5 contiennent du noir de carbone, une substance qui peut absorber un million de fois plus d’énergie du soleil que le dioxyde de carbone, pendant les jours voir les semaines oĂą il reste dans l’atmosphère. 

En Inde, l’industrie de la construction est responsable à 39% de cette pollution atmosphérique. C’est pour cette raison que l’architecte indien Tejas Sidnal a lancé en 2019 Carbon Craft Design. La startup a pour objectif de lutter contre cette pollution en utilisant le noir de carbone pour fabriquer des carreaux de construction

Un nouveau matĂ©riau plus Ă©cologique 

Pour créer ces carreaux de carbone, Carbon Craft Design s’est associée à Graviky Labs. Cette société indienne a créé “Air Link”, une technologie qui capture la suie de carbone des voitures et des usines et qui la convertit en encre et en peinture

Graviky Labs utilise un dispositif de filtre qui permet de rĂ©cupĂ©rer cette suie de carbone, tout en Ă©liminant les mĂ©taux lourds et la poussière de suie. Le carbon purifiĂ© est ensuite donnĂ© Ă  Carbon Craft Design sous forme de poudre. 

Elle est mĂ©langĂ©e avec les dĂ©chets de ciment et de marbre des carrières pour produire des carreaux monochromes. Les carreaux sont ensuite vendus aux architectes et dĂ©taillants, pour 29$ le mètre carrĂ©. Le prix est pour l’instant plus important que des carreaux de cĂ©ramiques ordinaires, mais Tejas Sidnal espère pouvoir produire une gamme moins chère. 

Cette tuile est surtout un matĂ©riau qui se veut rĂ©sistant et Ă©cologique. La startup assure que chacune d’entre elles contient au moins 70% de dĂ©chets de marbre ou de ciment. Chaque tuile permet surtout de purifier 30 000 litres d’air. 

Partagez cet article