briefstory
briefstory
Société · impact

🌨 Pluie, neige artificielle : en Chine, l’enjeu du contrôle de la météo

Depuis plus de soixante ans, la Chine travaille sur un projet de contrôle de la météo. L’objectif : réussir à faire tomber de la pluie et de la neige sur la moitié du pays d’ici à 2025

 

Le 2 novembre 2020, un communiquĂ© du gouvernement chinois annonçait l’intention de la Chine de rĂ©ussir Ă  faire tomber de la pluie et de la neige artificielle sur la moitiĂ© du pays, d’ici Ă  2025. Cette technique est appelĂ©e “ensemencement des nuages” (ou “cloud seeding”). La technique n’est pas nouvelle, elle a Ă©tĂ© dĂ©couverte en 1946, par un chimiste amĂ©ricain travaillant pour General Electric. La Chine a elle-mĂŞme lancĂ© son propre programme dans les annĂ©es 1960, sous l’impulsion de Mao Zedong et son “Grand bond en avant”. 

 

Un projet de grande envergure 

 

Le procédé de l’ensemencement des nuages est assez simple. Il suffit de vaporiser de l’iodure d’argent ou de l’azote liquide dans les nuages. Les gouttelettes d’eau vont se condenser, ce qui fera tomber la pluie ou la neige. Une dizaine de pays travaillent déjà sur ce projet, seulement la Chine est celui qui a le plus ambitieux, selon le Guardian, 35 000 personnes travaillent dessus

 

En 2008, elle lance un ensemencement localisé, pour forcer les pluies prévues à tomber avant le début des Jeux Olympiques. En juin 2016, la Chine alloue un budget de 24,6 millions d’euros au projet, c’est le début des tirs de balles remplies de sel et de minéraux dans le ciel

 

Pour les Chinois, l’enjeu est de taille, cette méthode contribuerait à atténuer les risques de sécheresse et de grêle. Le gouvernement chinois prévoit de couvrir d'ici 2025 5,5 millions de km2 sur les 9,6 millions que compte le pays.

Partagez cet article