briefstory
briefstory
Tech · innovation

Découverte historique : un supraconducteur opérationnel à température ambiante qui pourrait révolutionner le monde quantique

Des physiciens sud-coréens affirment avoir découvert le premier supraconducteur à température ambiante au monde, le LK-99. Ce progrès technologique est susceptible de transformer radicalement plusieurs industries, parmi lesquelles l'énergie, la santé et l'informatique quantique.

Chaque année dans le monde les pertes de transmission d'électricité s'élèvent à plusieurs centaines de milliards de kWh. Une découverte récente pourrait pallier ce gaspillage colossal : l'exploitation de la supraconductivité pour une transmission d'électricité sans perte à des tensions et courants élevés grâce à un nouveau supraconducteur : le LK-99.

Le LK-99 a fait l'objet d'une publication sur la plateforme de prépublication scientifique arXiv. L'équipe de recherche a également publié un film montrant comment la supraconductivité génère la lévitation magnétique. Il ouvre un champ de possibilités incroyables pour de nouvelles applications dans de multiples domaines tels que la gestion de l'énergie, les voitures à moteur linéaire ou la santé. Par exemple, cette avancée pourrait faciliter le développement de machines d'imagerie par résonance magnétique (IRM) plus performantes et économiques.

De plus, ce superconducteur a le potentiel de jouer un rôle essentiel dans l'évolution de l'informatique quantique. En effet, sa capacité à fonctionner à température ambiante pourrait permettre de surmonter un des défis majeurs qui entrave l'essor de cette technologie : l'obligation de refroidir les ordinateurs quantiques à des températures extrêmement basses.

 

Perspectives et implications pour l'avenir de l'informatique quantique

Les ordinateurs quantiques dépendent des superconducteurs pour préserver la cohérence des qubits. De petites variations de température et de pression peuvent entraîner une défaillance complète de l'ordinateur quantique quand il fonctionne. Disposer d'un ordinateur quantique à température ambiante sur son bureau ? Cela devient possible grâce à une telle avancée.

Cette découverte majeure est l'œuvre du Quantum Energy Research Center qui a annoncé son intention de poursuivre ses recherches sur ce superconducteur révolutionnaire. Aussi, selon les auteurs de l'étude, ce matériau pourrait être préparé en environ 34 heures seulement, en utilisant des équipements de laboratoire très basiques tels qu'un mortier, un vide rudimentaire et un four. Une découverte qui pourrait donc, même s'il est encore trop tôt pour prédire comment elle sera exploitée, avoir un impact fort dans les semaines et mois à venir.

Partagez cet article