briefstory
briefstory
Médias · contenus

Futures Factory réinvente l'industrie des sneakers grâce au Web 3

Futures Factory est une plateforme web 3 qui permet aux designers et aux marques de sneakers de donner vie à leurs projets grâce à des produits virtuels et physiques. Nous avons rencontré l’un de ses fondateurs, Nicolas Romero, lors de l’événement NFT Paris. L’occasion d’en savoir plus sur ce projet Web 3.

Futures Factory a débuté avec l'idée de financer des produits physiques en utilisant les NFTs et les sneakers virtuels. Depuis leur lancement, 70 designers et marques ont déjà travaillé avec l’équipe qui a lancé plusieurs créations et produits entièrement virtuels grâce à ces collaborations. « On a fait énormément de drops 100% virtuels », précise Nicolas Romero.

Si l'ambition de réinventer l’industrie des sneakers est déjà fort intéressante en soi, l’objectif ne s’arrête pas là. À terme le but est d'utiliser les sneakers virtuels dans des jeux vidéo et/ou comme investissement pour les fans de chaussures. L’expérience va encore plus loin. Futures Factory travaille actuellement sur des avatars qui peuvent être utilisés dans divers jeux vidéo et qui peuvent évoluer en fonction des sneakers collectés.

 

L’industrie des sneakers repensée grâce et avec les communautés actives

Un des piliers du web 3 est la communauté d’un projet et le partage de la valeur avec les membres actifs. Selon le cofondateur de Futures Factory, l'expérience sera bientôt encore plus collaborative grâce à ces avatars justement. Ils permettront à leurs heureux propriétaires de choisir les projets financés à hauteur de 25%. Les bénéfices des ventes des avatars et de sneakers iront vers les projets les plus prometteurs. « On devrait lancer les avatars d'ici avril 2023 normalement », se réjouit Nicolas Romero.

Côté produit, l'entreprise est en contact avec des designers et des partenaires innovants, tels que Hewlett Packard et Zellerfeld qui utilisent les technologies d'impression 3D, pour fabriquer des sneakers sur mesure et à la demande. Selon Nicolas Romero, cette tendance devrait exploser dans les années à venir. Il estime qu'utiliser les NFTs pour financer des produits physiques est un moyen qui ouvre de nouvelles possibilités pour l'industrie du vêtement et de la mode. Les NFTs permettent diverses choses, mais suggèrent la participation forte de communautés de passionnés.

Dans le sillage de RTFKT avec Nike et avec une telle vision, qui lie communautés, innovation et partenariat avec des entreprises technologiques, Futures Factory se donne tous les moyens pour réinventer l'industrie des sneakers. Un très beau projet créatif à suivre de près.

Partagez cet article