briefstory
briefstory
Société · impact

🇰đŸ‡Ș Gjenge Makers recycle le plastique en briques 5 fois plus rĂ©sistantes que le bĂ©ton

Gjenge Makers, une entreprise kĂ©nyane transforme les dĂ©chets en plastique en briques de pavage plus solides que le bĂ©ton. 

 

Au Kenya, 600 000 tonnes de bouteilles en plastique sont produites par an, seulement 9% sont recyclĂ©es, le reste se retrouve dans des dĂ©charges et pollue l’environnement. A Nairobi, la capitale, 500 tonnes de plastique sont jetĂ©es chaque jour. Les entreprises devant payer pour se dĂ©barrasser de ces dĂ©chets, une infime partie est recyclĂ©e. 

 

Nzambi Matee a dĂ©cidĂ© de changer les choses. Cette jeune entrepreneuse de 29 ans a travaillĂ© plusieurs annĂ©es dans l’industrie pĂ©troliĂšre kĂ©nyane. En 2017, elle dĂ©cide de lancer  sa startup Gjenge Makers. Le but est de transformer tout ce plastique en briques de pavage. “Le plastique est un matĂ©riau mal utilisĂ© et mal compris. Le potentiel est Ă©norme, mais sa vie aprĂšs la mort peut ĂȘtre dĂ©sastreuse”, explique Nzambi Matee. 

 

Des briques plus rĂ©sistantes que celles en bĂ©ton  

 

Nzambi Matee rĂ©cupĂšre gratuitement les dĂ©chets plastiques des usines d’emballage ou les rachĂšte Ă  certains recycleurs.  Ce plastique est broyĂ©, mĂ©langĂ© Ă  du sable puis transformĂ© en briques grĂące Ă  des machines spĂ©ciales. La startup est capable de produire jusqu’à 1500 pavĂ©s en plastique par jour. Chacune de ces briques est vendue un peu plus de 6€ le mĂštre carrĂ© et serait 5 fois plus rĂ©sistante qu’une brique en bĂ©ton. Elles sont disponibles en plusieurs couleurs, rouge, vert, bleu ou encore marron. 

 

Gjenge Makers a recyclĂ© comme ça plus de 20 tonnes de dĂ©chets plastiques. En plus de participer Ă  la prĂ©servation de l’environnement, la startup a permis de crĂ©er 112 emplois pour les communautĂ©s locales, notamment pour les Ă©boueurs, les femmes et les jeunes. Nzambi Matee espĂšre qu’ils pourront bientĂŽt proposer des briques pour la construction de bĂątiments. La jeune entrepreneuse a remportĂ© en 2020 le prix des Jeunes Champions de la Terre remis par les Nations Unies.