briefstory
briefstory
Société · impact

đŸ‡ŻđŸ‡” Au Japon, l’IA vient au secours de la baisse de la natalitĂ©

Pour remĂ©dier au problĂšme du cĂ©libat et de la baisse de la natalitĂ©, le Japon s’en remet Ă  l’intelligence artificielle. 

 

Au Japon, la natalitĂ© est un vĂ©ritable enjeu. Le pays a l’un des taux de natalitĂ© les plus bas au monde. En 2019, il Ă©tait de 1,36 soit 865 000 naissances, un record historique. A cĂŽtĂ© de ça, le Japon est le pays qui possĂšde l’une des meilleures espĂ©rances de vie du monde, avec le plus haut taux de centenaires du monde. Il a ainsi atteint le record de population vieillissante. Le coĂ»t de la vie est trĂšs Ă©levĂ©, ce qui n’encourage pas les Japonais Ă  faire des enfants, parce qu’ils ne sont pas sĂ»rs de pouvoir les assumer financiĂšrement. 

 

Pour le gouvernement, la situation devient vraiment compliquĂ©e. En 2017, le Japon comptait 128 millions d’habitants. Si les choses restent telles quelles, la population japonaise baissera Ă  53 millions d’habitants d’ici la fin du siĂšcle. L’un des problĂšmes majeurs que pose cette dĂ©croissance, c’est de rĂ©ussir Ă  faire en sorte qu’une main d'Ɠuvre qui se rĂ©duit puisse continuer Ă  payer le montant toujours croissant des diffĂ©rentes aides sociales. 

 

Utiliser l’intelligence artificielle pour trouver l’amour 

 

Il y a Ă©normĂ©ment de cĂ©libataires dans le pays, l’un des principaux facteurs, c’est la culture du travail qui est trĂšs prenante et laisse peu de place Ă  la vie privĂ©e. Pour remĂ©dier Ă  ce problĂšme, le gouvernement a dĂ©cidĂ© de faire appel Ă  l’intelligence artificielle. Sur les 47 prĂ©fectures que compte le pays, plusieurs proposent des services de rencontres amoureuses. Pour cela, elles combinent les moyens humains et l’intelligence artificielle. Mais jusqu’ici, cette combinaison se limitait essentiellement Ă  l’ñge et aux revenus des utilisateurs. 

 

Le nouveau projet va plus loin, l’intelligence artificielle prendra en compte les hobbies et les valeurs de chacun pour Ă©tablir au mieux les relations. Les autoritĂ©s prĂ©voient d’investir 2 milliards de yens (soit environ 19 millions de dollars), dans ce nouveau projet. Elles espĂšrent ainsi que cette initiative contribuera Ă  faire repartir Ă  la hausse le taux de natalitĂ©.

Partagez cet article