briefstory
briefstory
Société · impact

đŸ‡ŻđŸ‡” Japon : un satellite en bois d’ici 2023 ?

Pour lutter contre les dĂ©chets spatiaux en orbite autour de la Terre, l’entreprise japonaise Sumitomo Forestry a dĂ©cidĂ© de dĂ©velopper un satellite en bois. 

 

Actuellement, un peu plus de 40 000 objets de plus de 10 centimĂštres gravitent autour de la Terre. Ils forment un “nuage de dĂ©chets” et risquent Ă  tout moment de rentrer en collision avec des satellites opĂ©rationnels. Pour Ă©viter ce genre de situations, l’Agence europĂ©enne spatiale est en train de travailler sur une pince gĂ©ante qui permettrait de ramener ces dĂ©chets dans l’atmosphĂšre terrestre pour les brĂ»ler. Mais d’autres entreprises travaillent sur d’autres pistes plus Ă©cologiques encore. C’est le cas de la sociĂ©tĂ© japonaise Sumitomo Forestry. Elle a annoncĂ© le 22 dĂ©cembre dernier s’ĂȘtre associĂ©e Ă  l’universitĂ© de Kyoto  pour dĂ©velopper le premier satellite en bois

 

Une véritable démarche écologique

 

L’idĂ©e derriĂšre ce projet est de rĂ©duire les dĂ©bris spatiaux en orbite autour de la Terre. Actuellement lorsque ces dĂ©chets brĂ»lent, ils laissent pendant de nombreuses annĂ©es de minuscules particules d’alumines qui finissent par polluer l’environnement terrestre. 

 

Le groupe veut dĂ©velopper un matĂ©riau Ă  base de bois qui soit hautement rĂ©sistant aux changements de tempĂ©ratures et Ă  la lumiĂšre du soleil. Le bois prĂ©sente plusieurs avantages, il brĂ»le entiĂšrement, sans laisser rejeter de substances potentiellement dangereuses, et sans laisser de dĂ©bris qui pourraient toucher la Terre ou d’autres satellites. Les ondes Ă©lectromagnĂ©tiques peuvent traverser le bois, cela permet de placer certains dispositifs comme des antennes ou des mĂ©canismes de contrĂŽle d’attitude Ă  l’intĂ©rieur. Cela permet d’avoir des structures beaucoup plus simples. Sumitomo Forestry espĂšre pouvoir mettre en orbite un premier satellite test en 2023.

Partagez cet article