briefstory
briefstory
Société · impact

L’UMPEO, un hôpital mobile unique pour faire face à l’afflux de victimes en cas de catastrophe

Utilisé pendant la pandémie de Covid-19, l’Unité Mobile Polyvalente Europe Occitanie (UMPEO) est une structure mobile qui facilite la prise en charge des victimes lors de catastrophes naturelles ou provoquées. Découvrez cet outil innovant, conçu par le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse (CHUT).

 

Les catastrophes naturelles et/ou provoquées peuvent être, à certains égards, des moteurs pour l'innovation. Ce fût le cas pour  l’UMPEO, l’Unité Mobile Polyvalente Europe Occitanie qui a été déployée pendant la pandémie de Covid-19 dans la zone transfrontalière Espagne–France–Andorre.  Récemment l'unité a été mise en avant lors des Journées Thématiques Interactives (JTI) organisées par la Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU). Le vendredi 7 octobre plus précisément, au Futuroscope, près de Poitiers. L'occasion pour briefstory de mettre en avant ce projet innovant. 

 

L'UMPEO est une sorte d'hôpital mobile. Une unité, conçue par le SAMU 31 du CHUT et qui a été financée par des fonds européens. Grâce au projet EGALURG dans le cadre de l’action Innovation, Recherche et Développement Technologique. Elle a, outre sa finalité première, la particularité d’être autonome, projetable et dépliable facilement. Cet outil complet composé d’un abri technique mobile et de cinq cellules déployables en accordéon (de 6,5 x 13 mètres chacune). L’UMPEO affiche ainsi une superficie totale de 77m2, destinée à accueillir jusqu’à 18 brancards catastrophes et 16 porte-brancards. Une fois installée, elle peut réceptionner 18 personnes dont 8 en urgence absolue, en 45 min. Un outil spécialement créé pour devenir un poste médical lors d'événements d'ampleur, catastrophes naturelles et/ou provoquées, comportant de multiples victimes.

 

10 mois de recherche, des résultats prometteurs à la clé 

 

Sa mise en service a nécessité une longue phase de conception, 10 mois de recherche et de développement, et une collaboration avancée entre ces différents acteurs de la santé. les équipes du SAMU 31 et celles de la société toulousaine Cegelec Défense, entreprise qui s’est chargée de sa construction. Le tout élaboré dans le cadre de l’intégration économique et sociale de la zone transfrontalière Espagne–France–Andorre. 

 

La première expérimentation qui a eu lieu pendant la pandémie de Covid-19 fut une réussite. Période durant laquelle l’UMPEO a été utilisée comme centre itinérant de dépistage ou de vaccination. L'équipement a alors permis, à titre transitoire, de renforcer le service des urgences tout en augmentant les capacités d’accueil des patients. Et en maintenant une capacité de prise en charge de patients non COVID-19. Ce fût aussi une réussite pour le personnel de santé qui a apprécié la rapidité, la facilité d’installation, l’ergonomie de travail et la polyvalence de la structure. Ainsi, grâce à sa mobilité et sa modularité, l’UMPEO peut devenir un outil indispensable dans les zones d’urgence sanitaire.

 

Enfin, ce n'est pas la seule innovation a avoir vu le jour suite à l'apparition de la Covid-19. Nous en avions parlé sur briefstory, des chercheurs avaient conçu un masque qui détectait le virus grâce à des bio-capteurs.

Partagez cet article