briefstory
briefstory
Société · impact

Un terrain de sport créé à partir de 20 000 paires de sneakers recyclées 👟

En Serbie, Nike a fait rénover un terrain de sport avec le caoutchouc de 20 000 paires de sneakers recyclées. Une opération marketing qui met en avant l’engagement environnemental de la marque. 

 

Dans le cadre de sa démarche “Move to Zero”, Nike multiplie les actions visant à réduire ses déchets et son empreinte carbone. C’est ainsi que le nouveau terrain de sport de Novi Beograd dans l’agglomération de la capitale serbe, Belgrade a vu le jour. L’entreprise a recueilli 20 000 paires de sneakers destinées à la composition des éléments d’un terrain plutôt novateur. 

 

Cette collecte aura duré 6 mois. Les chaussures usagées ont été envoyées en filière de recyclage, afin de pouvoir exploiter le caoutchouc. La matière première régénérée a permis de rénover partiellement le revêtement de sol d’un terrain de basketball, d’une aire de jeux pour enfants et d'équipements de gymnastique. 

 

Ces nouvelles infrastructures ont été construites au Block 70. Un endroit bien connu des habitants de la ville. En effet, de nombreux basketballers pros s'y rendent, un challenge d’autant plus intéressant pour Nike.

 

Un projet en collaboration 

 

Baptisé MTZ Block 70, ce projet innovant a vu le jour en collaboration avec l’agence de design londonienne Accept & Proceed. L'agence a produit les éléments graphiques et messages de promotion de cette initiative sur Instagram, dans les rues et dans les magasins du centre de Belgrade.

 

Les deux enseignes ont également fait appel aux habitants de Belgrade pour les impliquer dans la création de ce nouvel espace. Ils ont ainsi participé à la collecte et à la transformation des baskets en matériaux recyclés. De cette façon, la population locale a pu développer un lien particulier avec ce projet original et impactant.

 

Avec cette intervention, Nike et A&B souhaitent "redynamiser le quartier et fournir aux enfants comme aux adultes un espace de jeu et de sport" de qualité. 

Partagez cet article