briefstory
briefstory
Société · impact

🚁 Bientît des taxis volants à Paris

La RATP, la rĂ©gion Ile-de-France et les AĂ©roports de Paris ont annoncĂ© que les premiers tests de “taxis volants” commenceraient dĂšs juin 2021 en rĂ©gion parisienne. 

 

BientĂŽt des taxis volants dans le ciel de Paris ? C’est en tout cas le projet de la RATP en collaboration avec la rĂ©gion Ile-de-France et les AĂ©roports de Paris. Fin septembre 2020, ils avaient annoncĂ© leur volontĂ© de “dĂ©velopper une filiĂšre de la mobilitĂ© aĂ©rienne urbaine autour du vĂ©hicule Ă  dĂ©collage vertical”

 

AprĂšs un appel Ă  manifestation d’intĂ©rĂȘt international lancĂ© dĂ©but octobre 2020, ils avaient reçu pas moins de 150 candidatures de 25 pays diffĂ©rents. 31 candidatures ont Ă©tĂ© retenues. Leurs points communs ? Leurs vĂ©hicules fonctionnent avec un moteur propre, Ă©lectrique ou Ă  l’hydrogĂšne

 

Les premiers tests dĂšs juin 

 

Ces engins sont Ă  mi-chemin entre le drone et l’hĂ©licoptĂšre. Ils sont spĂ©cialement conçus pour parcourir de petites distances au-dessus des grandes villes. Volocopter, est le premier constructeur de vĂ©hicules Ă©lectriques Ă  dĂ©collage vertical (eVTOL) Ă  avoir Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©. Son modĂšle peut transporter deux personnes et leurs bagages. Il a dĂ©jĂ  prouvĂ© dans des tests prĂ©cĂ©dents que son taxi volant Ă©tait compatible avec le reste du trafic aĂ©rien. D’autres acteurs comme Air France ou encore Ehang sont Ă©galement du projet. 

 

Les premiers tests seront lancĂ©s dĂšs le mois de juin prochain, Ă  l’aĂ©rodrome de Pontoise-Cormeilles-en-Vexin dans le Val-d’Oise. Volocopter sera le premier Ă  pouvoir essayer son Volocity en conditions rĂ©elles de trafic. 

 

Les taxis volants, un vĂ©ritable enjeu 

 

L’idĂ©e pour la RATP et la rĂ©gion Ile-de-France est de pouvoir prĂ©senter les taxis volants lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Ils espĂšrent pouvoir proposer une offre commerciale Ă  l’horizon 2030. Les taxis volants sont un vĂ©ritable enjeu, le marchĂ© europĂ©en pourrait atteindre les 8 milliards d’euros en 2035.

Partagez cet article