briefstory
briefstory
Tech · innovation

🛩 La Norvège veut lancer son premier avion entièrement électrique d’ici 2026

Rolls-Royce s’est associĂ©e Ă  une sociĂ©tĂ© aĂ©ronautique et une compagnie aĂ©rienne norvĂ©gienne pour dĂ©velopper le premier avion entièrement Ă©lectrique. Il doit voler d’ici 2026. 

La marque Rolls-Royce est dĂ©cidĂ©e Ă  ĂŞtre actrice de la transition de l’aĂ©ronautique vers un avenir sans Ă©mission de carbone. Le deuxième constructeur mondial de moteurs d’avion veut contribuer Ă  Ă©lectrifier l’industrie. Rolls-Royce s’est associĂ© Ă  la sociĂ©tĂ© aĂ©ronautique Tecnam et Ă  la compagnie aĂ©rienne norvĂ©gienne Widerøe pour construire des avions pour passagers  entièrement Ă©lectriques. L’objectif est de rĂ©ussir Ă  les faire voler d’ici 2026. 

 

Vers une aviation pour Ă©cologique 

 

La Norvège a une topographie qui oblige les habitants à utiliser beaucoup les transports aériens. Avant la pandémie, Widerøe proposait environ 400 vols par jour, en utilisant un réseau de 44 aéroports. En Norvège, 74% des vols ont une distance inférieure à 275 km et les trajets les plus courts durent entre 7 et 15 minutes. Le pays a pour objectif de réduire à zéro émission de carbone l’entièreté des vols intérieurs d’ici à 2040

 

Pour aider la Norvège Ă  atteindre ses objectifs, Rolls-Royce apportera son expertise en matière de propulsion et de système d’alimentation. Tecnam s’occupera de la conception et de la fabrication des avions. Enfin Widerøe veillera Ă  ce que les avions rĂ©pondent aux normes qui s’appliquent aux compagnies aĂ©riennes. 

 

L’avion P-Volt sur lequel travaillent ces entreprises sera entièrement électrique, basé sur l’avion de voyage Tecnam P2012. Il comprendra onze places et sera idéal pour les décollages et atterissages courts. Le vaste réseau d’aéroports à décollage et atterrissages courts est idéal pour les technologies à zéro émission, selon le directeur général de Widerøe. “Cet avion montre à quelle vitesse les nouvelles technologies peuvent et seront développées, et que nous sommes sur la bonne voie avec notre ambition de voler sans émissions vers 2025”.

Partagez cet article