briefstory
briefstory
Tech · innovation

🧊 Découvrez une méthode de congélation plus respectueuse des aliments

Des chercheurs de l’universitĂ© de Berkeley ont dĂ©veloppĂ© une mĂ©thode de congĂ©lation qui prĂ©serve mieux les aliments, la congĂ©lation isochore utilisĂ©e pour les organes.  

La congĂ©lation isochore s’est dĂ©veloppĂ©e dans les annĂ©es 1990. Elle sert dans un premier temps en mĂ©decine et en biologie, pour la transplantation d’organes. Une Ă©quipe de chercheurs de l’universitĂ© de Berkeley en Californie a transposĂ© cette technique de congĂ©lation aux aliments. Actuellement les aliments sont majoritairement congelĂ©s en chambre froide oĂą l’air est refroidi en dessous des -32°C. Cette surgĂ©lation entraĂ®ne la formation des cristaux de glace qui peuvent dĂ©naturer le goĂ»t de la nourriture. C’est une mĂ©thode de congĂ©lation qui demande Ă©galement beaucoup d’énergie parce qu’il faut refroidir rapidement. 

Meilleure pour les aliments congelĂ©s, meilleure pour l’environnement 

La congélation isochore consiste à immerger les aliments dans une solution isotonique (comme de l’eau) à l’intérieur d’une chambre fermée. Ainsi, le volume reste constant durant la congélation, les aliments ne sont pas transformés en glace solide. La congélation est plus progressive et préserve les aliments

Cette mĂ©thode de congĂ©lation Ă©limine les bactĂ©ries potentiellement nocives Ă  certaines tempĂ©ratures et pressions (-15°C et 135 MPa). Elle Ă©vite les fluctuations de tempĂ©rature lors du transport. Cette approche permet aussi de congeler beaucoup plus facilement des aliments frais qui ne le sont pas avec la congĂ©lation traditionnelle comme les pommes de terre, les tomates ou encore les cerises. Elle prĂ©sente l’avantage d’être simple Ă  mettre en place et ne nĂ©cessite pas de changement radical d’équipement et d’infrastructure.  

La technique isochore est aussi plus Ă©cologique. Selon les chercheurs de Berkeley, elle pourrait permettre de rĂ©duire de 70% la consommation d’énergie, cela reprĂ©sente 6,5 milliards de kilowattheures chaque annĂ©e. L’adoption et la dĂ©mocratisation de la congĂ©lation isochore permettrait d’éviter l’émission de 4,6 millions de tonnes de CO², soit l’élimination de la circulation d’un million de voitures. L’universite de Berkeley a dĂ©posĂ© une demande de brevet pour des applications concrètes.

Partagez cet article