briefstory
briefstory
Tech · innovation

👟 Le MIT et Adidas veulent personnaliser vos chaussures de course

Une collaboration entre le MIT et Adidas pourrait révolutionner la façon dont les coureurs trouvent des chaussures adaptées à leur style de course.

Les ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont mis au point un modèle capable de prédire l'impact des propriétés d'une chaussure sur la performance des coureurs. Ce modèle, qui prend en compte des données telles que la taille, le poids et d'autres informations d'une personne, ainsi que les caractéristiques de la chaussure comme la rigidité et l'élasticité de la semelle intermédiaire, permet de simuler la foulée d'un coureur dans une chaussure spécifique. Sarah Fay, chercheuse postdoctorale au MIT, a créé ce modèle dans le cadre de sa thèse de doctorat, avec l'objectif d'aider les entreprises de chaussures de course à développer des produits plus innovants et performants.

Le modèle actuel est particulièrement utile pour les concepteurs de chaussures qui commencent à utiliser l'impression 3D pour créer des chaussures aux propriétés variées. À l'avenir, les chercheurs espèrent améliorer le modèle pour qu'il puisse être utilisé par les consommateurs afin de choisir des chaussures adaptées à leur style de course personnel.

Implications et perspectives futures

Le modèle développé s'inspire des travaux de Thomas McMahon, pionnier dans l'étude de la biomécanique, qui avait utilisé un modèle simple pour prédire la vitesse de course sur différents types de pistes. En se basant sur une fonction de coût biologique, qui reflète les efforts inconscients d'un coureur pour minimiser l'impact et l'énergie dépensée, le modèle peut prédire la foulée d'une personne et déterminer quelle chaussure offre la meilleure performance. Cette recherche, soutenue en partie par Adidas, ouvre la voie à une conception de chaussures plus quantitative, permettant de différencier les chaussures destinées à des courses de 10 km de celles conçues pour un marathon, par exemple.

L'objectif à long terme est de permettre aux consommateurs d'envoyer une vidéo de leur course pour que les chercheurs puissent imprimer en 3D la chaussure idéalement adaptée à leur style. Ce "moonshot" représente une vision ambitieuse pour l'avenir de la personnalisation des équipements sportifs et la performance athlétique.

Partagez cet article